J’ai récemment rejoint la sympathique, dynamique et créative équipe de l’association Entrepreneur.Alsace ! Cette association a pour objectif d’encourager l’entrepreneuriat en Alsace, en favorisant les rencontres, en encourageant les projets, en diffusant les informations… Tous les moyens sont bons !

 

Le plus connu est le désormais célèbre et incontournable apéro entrepreneurs du premier jeudi de chaque mois. Le concept est simple : un afterwork par mois dans un lieu différent à chaque apéro entrepreneurs, plusieurs « pitch » d’entrepreneurs qui présentent leurs activités en quelques minutes et bien entendu plein de rencontres.

 

 

Je remercie Léa Davy, journaliste et rédactrice en chef du blog Entrepreneurs.alsace, de m’avoir consacré une interview que je vous laisse découvrir…. et je vous invite également à suivre sa revue de presse de chaque vendredi dédiée à l’économie alsacienne !

Pour ma part, j’apporterai ma contribution notamment par la rédaction quelques articles sur le blog.

Voici d’ailleurs les deux premiers publiés à cette date :

Top 10 des idées reçues en droit du travail : Comme chaque professionnel, j’entends régulièrement sur ma matière de prédilection des idées reçues énoncées comme des vérités incontestées. En en parlant avec les membres de l’association qui faisaient forcément le même constat, j’ai décidé de me lancer dans la rédaction d’un top 10. J’espère ainsi pouvoir aider les entrepreneurs à éviter quelques pièges en droit du travail…

 

 

Chef d’entreprise : tu dénonces les infractions routières ou tu payes ! : Dans cet article plus sérieux, je propose une explication de la nouvelle règle applicable depuis le 1er janvier 2017, selon laquelle le représentant légal d’une société doit dénoncer le conducteur d’un véhicule de sa société qui commet une infraction routière (article L. 121-6 du code de la route). Cette nouvelle menace qui pèse sur les chefs d’entreprises est sérieuse puisque la non-dénonciation lui vaudra une convocation devant le Tribunal de proximité devant lequel il risqua une amende pouvant aller jusqu’à 750 € ( due en plus du paiement de l’amende liée à l’infraction routière elle-même) !!